L’âge d’or des croisières

 

affiche_legendes_mersEvian est bien loin de la mer. Et pourtant, son beau palais Lumière, ancien établissement thermal devenu lieu d’expositions, nous plonge dans une ambiance Belle Epoque raffinée. Un lieu finalement idéal pour cette exposition temporaire Légendes des mers, l’art de vivre à bord des paquebots présentée jusqu’au 22 septembre. Et puis, l’évasion ne commence-t-elle pas avec l’imagination ? Au bord du lac Léman, on peut partir aisément pour des horizons plus lointains. Chimériques peut-être…992862_10201356434978561_452822981_n

L’exposition Légendes des mers est réalisée en partenariat avec l’association French Lines. Celle-ci, fondée en 1995 a pour but de préserver le patrimoine des compagnies maritimes françaises. Objets, meubles, archives, documents iconographiques : une collection unique au monde et exceptionnelle qui nous raconte 150 ans d’histoire de croisière dans ses moindres détails matériels et humains.

Toute une époque et tout un art de vivre.

Tout un univers, celle de la marine, celle des touristes fortunés ou modestes désireux d’évasion exotique ou de nouveaux départs. Les paquebots ont permis de rendre accessibles des terres lointaines pour les Européens.

Curieusement, cet âge d’or des paquebots est symbolisé par le Titanic, cet insubmersible qui n’a même pas achevé son premier voyage. L’exposition du palais Lumière évoque d’ailleurs le Titanic avec notamment un document exceptionnel : le manuscrit d’Helen Churchill Candee, une survivante de la tragédie qui raconta cette dramatique nuit du 14-15 avril 1912. Ce témoignage a servi de base au film de James Cameron. Cinq jours après ce naufrage, Le France, autre paquebot célèbre, partait effectuer sa première traversée.

2013-06-14 14.59.23L’exposition se divise en trois parties. La première traite de l’historique des grandes compagnies avec de superbes maquettes notamment le premier paquebot, le Washington, qui relia en 1864 Le Havre/New York. Le bateau appartenait à la Compagnie Générale maritime fondée par les frères Pereire. Des voyageurs, appartenant à différentes classes de la société, suivaient ainsi le trajet qu’effectuait alors le courrier.

La seconde partie présente de nombreuses affiches révélatrices de cet univers d’exotisme que les compagnies proposaient et qui correspond aussi à une expansion des terres colonisées et à un rapprochement entre le Vieux et le Nouveau Continent, entre l’Orient et l’Occident.2013-06-14 14.57.59

La troisième partie de l’exposition est la plus riche et la plus passionnante : elle nous raconte la vie à bord de ces monstres des mers avec des objets, des meubles, la reconstitution d’un pont et d’une cabine.

Outre ces objets qui rendent concret ce mode d’existence, j’ai particulièrement apprécié les dessins d’Edouard Collin. Ils représentent avec un luxe de détails des instants de vie à bord de l’un des paquebots baptisé le Liberté. C’est vivant, précis, évocateur dans sa simplicité graphique.

Edouard Collin_Service sur le pont-promenade de la 1re classe du paquebot Liberté (Cie Gle Transatlantique), vers 1950_Dessin © Collection French Line

Edouard Collin_Service sur le pont-promenade de la 1re classe du paquebot Liberté (Cie Gle Transatlantique), vers 1950_Dessin © Collection French Line

Je suis aussi restée longtemps devant les coupes longitudinales des paquebots qui présentent tous les étages, tous les quartiers. Mille existences, mille histoires s’offrent à notre imagination devant ce monde en miniature qui doit permettre de vivre pendant plusieurs jours, offrir toutes les commodités et tous les amusements aux riches, servis par tout un petit personnel pendant que tout l’équipage les conduit à bon port.

On découvre que dans ces paquebots existaient un four à pâtisserie, un fleuriste, une chambre froide pour les viandes de mouton et de bœuf, une cave pour le vin et les bières, une chapelle, un chenil, un coiffeur, des magasins, une imprimerie, une poste, une pharmacie, etc. Le passager de première classe jouit d’une cabine spacieuse, de jardin d’hiver, de salle de jeux, de salons confortables, de piscines… Quand il se met à table, il peut consulter un menu raffiné et joliment illustré. Des plats gastronomiques servis dans de la vaisselle fine, appartenant à la compagnie.

coupe du Sphinx, collection French Lines

coupe du Sphinx, collection French Lines

Lalique, Pacon, Rulhmann, Christofle, Daum… autant de noms de décorateurs et de manufactures prestigieux qui ont fait de la vie quotidienne un art sur ces paquebots comme sur terre. Même les animaux domestiques des premières classes sont traités avec soin… L’exposition présente ainsi un menu concocté pour les chiens qui profitent aussi de niches chauffées et d’employés à leur service…

Byron Company_Hall et grande descente de la 1re classe à bord du paquebot France (Cie Gle Transatlantique), vers 1912_Photographie © Collection French Lines

Byron Company_Hall et grande descente de la 1re classe à bord du paquebot France (Cie Gle Transatlantique), vers 1912_Photographie © Collection French Lines

Mais le personnel aussi doit vivre et j’ai rêvé devant ces chambres dévolues aux maîtres d’hôtel mais aussi ces couchettes où dorment les émigrants qui espèrent qu’ailleurs la vie est plus belle que dans le pays qu’ils ont quitté.

La beauté du voyage voisine avec les inégalités qui sont le lot de toute société. Tout paraît plus flagrant dans un espace réduit appelé Champollion, Normandie, France, ou encore Aramis et Titanic…

A partir du 12 octobre, Le Palais Lumière d’Évian nous offrira un autre voyage assez proche sur bien des points en présentant l’un des fonds exceptionnel du musée départemental de l’Oise de Beauvais : la collection d’Art nouveau avec ses peintres, architectes et décorateurs.

 

2013-06-14 14.55.31Légendes des mers

L’art de vivre à bord des paquebots

Jusqu’au 22 septembre. Ouvert tous les jours.

Palais Lumière, quai Albert-Besson 74500 Evian

http://lesamisdupalaislumiere.fr

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Expositions, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s