Compréhension et expression du handicap

 

brailleLe Centre de Recherche en Littérature comparée propose à la Sorbonne, du 19 au 21 novembre, un colloque intitulé Représentations et discours du handicap : l’apport des Disability Studies en sciences humaines.

Ce sera l’occasion de faire une vraie place à la question du handicap, sa perception notamment par l’analyse littéraire tout en tirant un bilan des études réalisées depuis une quarantaine d’années. Ce colloque sera aussi, je crois, une façon de mieux comprendre comment ceux qu’on catégorise comme « handicapés » perçoivent notre monde et l’enrichissent en nous offrant, à nous valides, une autre vision. Je peux renvoyer mes lecteurs à mon précédent billet dans lequel j’évoquais la façon de voir et de sentir de Jacques Lusseyran, un aveugle. Et d’abord un grand intellectuel, un homme brillant qui ne put entrer à l’Ecole Normale Supérieure celle-ci ayant exclu les aveugles, sur décision du gouvernement de Vichy.mains-signes

La littérature, les arts (il sera question dans ce colloque de musique, de cinéma et de beaux-arts) et les sciences humaines ont tout intérêt à développer leurs échanges, à dialoguer pour faire naître de nouvelles idées mais aussi de nouvelles formes. Il me semble aussi que les sciences humaines (ainsi que la littérature) ont tout à gagner en élargissant aussi leurs champs de réflexion. C’est à quoi invite ce colloque où différentes langues dans lesquelles j’inclus le langage des signes seront unies autour d’un thème commun à l’humanité toute entière. La différence, « l’étrangeté » que constitue le handicap pour beaucoup de valides est, en effet, aussi un point commun que des hommes et des femmes partagent sur toute la planète. Les chercheurs venus d’horizon divers qui interviendront à ce colloque ne manqueront certainement pas de nous le rappeler aussi à leur manière. Ils s’attacheront également à montrer comment les handicapés parviennent à surmonter leur handicap, à vivre avec ce qui les différencie, à s’exprimer artistiquement, notamment. L’occasion de rappeler aux valides tout ce qu’ils ont à leur disposition sans avoir d’efforts à fournir et dont ils ne tirent pas partie.  Leur chance de pouvoir embrasser un monde qui ne leur échappe pas.

Vous trouverez le programme complet du colloque à cette adresse

Publicités
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s