Une soirée musicale avec Proust

liste_A-la-recherche-de-Marcel-Proust_5759L’association La Dive Note organise une quinzaine de concerts par an dans la salle Reid Hall du Columbia University Global Center, au cœur de Montparnasse. Le piano a la part belle mais aussi la musique de chambre dans cet espace tout en boiseries et doté d’une belle acoustique où musique baroque, classique, romantique ou jazz résonnent alternativement.

Pour débuter l’année 2016 la musique invite la littérature. Un beau mariage car l’écrivain convié est Marcel Proust. En effet, la musique tient une place très importante dans A la recherche du temps perdu et pas seulement dans le fameux épisode consacré à la sonate de Vinteuil, hymne du couple Swann/Odette formé chez les Verdurin. Proust a lui-même baigné dans la musique, apprenant enfant le piano, écoutant sa mère en jouer puis son ami Reynaldo Hahn sans oublier les concerts et opéras auxquels il a assisté, qu’il écoutait depuis chez lui grâce au théâtrophone ou le pianola qu’il avait acheté. Dans les dernières années de sa vie, il faisait même venir des musiciens qui interprétaient pour lui des quatuors de Beethoven.

Reynaldo Hahn

Reynaldo Hahn

Enfin, l’œuvre de Proust n’est-elle pas en elle-même une magnifique partition tant ses phrases sont semblables à des arpèges mélodieux ? Les spectateurs du concert/lecture « Autour de Marcel Proust » n’auront pas de mal à s’en convaincre grâce à Jérôme Bastianelli qui lira des passages de La Recherche. Ce récitant, auteur de plusieurs biographies de compositeurs, est aussi un bon connaisseur de l’écrivain puisqu’il a édité les traductions de Ruskin par Proust chez Bouquin et a pu le croiser en écrivant récemment sur Georges Bizet dont le fils Jacques fut l’un des amis de jeunesse de Marcel. Jérôme Bastianelli agrémentera ses lectures d’explications sur la place de la musique dans l’œuvre et la vie de Proust.Affiche 9 janvier

La partie musique de la soirée sera assurée par David Bismuth. Ce pianiste salué par la critique pour son jeu sensible et délicat s’est produit dans de prestigieux festivals de piano. Il mène aussi une carrière de chambriste et a joué comme soliste dans de grands orchestres tel l’orchestre national de France. La musique pour lui est une occasion de partage avec le public et les autres instrumentistes comme il l’a appris notamment aux côtés de Maria João Pirès. C’est également tout l’esprit des soirées de La Dive Note.

La moitié du programme de ce concert-lecture sera dédié à la musique française à laquelle David Bismuth a consacré plusieurs disques : César Franck avec son Prélude en si mineur, Fauré et son premier Nocturne, Bizet et Reynaldo Hahn. Cette musique française que Proust aimait et qu’il a beaucoup écoutée. Il confiait même à la fin de sa vie que la musique de César Franck était l’un de ses « princip[aux] aliment[s] spirituel[s] ».

Robert Schumann

Robert Schumann

L’autre versant du programme n’est pas moins proustien. Chopin, dont David Bismuth jouera le Nocturne posthume en ut mineur accompagna aussi l’écrivain toute sa vie. La façon dont Proust décrit d’ailleurs les « phrases » de Chopin, « au long col sinueux et démesuré […] si libres, si flexibles… » peut tout à fait correspondre à la description du style de l’auteur de La Recherche, comme s’ils avaient tous les deux le même mode de perception et d’expression subtiles. Quant à Schumann et Beethoven qui complètent le programme, ils rappellent combien Proust, en dehors de la simple mode wagnérienne, appréciait la musique allemande romantique. David Bismuth interprétera d’ailleurs l’Intermezzo du Carnaval de Vienne de Schumann, œuvre dont Proust disait en 1914 : « Sa phrase » est une « douce inconnue que tant de soirs je vis passer et repasser  sans jamais voir son visage. »

La saison de La Dive Note se poursuivra avec trois rendez-vous en janvier et début février. Le 16 avec une soirée en l’honneur du compositeur suisse Klaus Huber, le 23 janvier une soirée lyrique variée de Vivaldi à Strauss en passant par Berlioz. Quant au 6 février c’est la jeune pianiste Hélène Tysman dont j’ai déjà parlé sur ce blog qui proposera tout un programme Ravel.

Toujours placés sous le signe du partage, de l’art et de l’art de vivre, les concerts s’achèvent par un cocktail chez Tschann Libraire, l’un des membres fondateurs de l’association.

Et pour prolonger la soirée, lisez le très complet Dictionnaire Marcel Proust publié sous la direction d’Annick Bouillaguet et Brian G. Rogers chez Honoré Champion qui contient plusieurs entrées sur la musique et des compositeurs.

 

« Autour de Marcel Proust », concert-lecture avec David Bismuth (piano) et Jérôme Bastianelli (lecture) le 9 janvier 2016 à 20h à la salle Reid Hall, 4, rue de Chevreuse 75006 Paris

Réservation conseillée. Tarif 22 et 16 euros

http://ladivenote.fr

Prévente : Falado librairie musicale

6, rue Léopold Robert ; 01 43 20 56 78

Mi-fugue, Mi-raisin, vins et disques

36/38, rue Delambre ; 01 43 20 12 06

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une soirée musicale avec Proust

  1. DAGAN dit :

    Mais pouvez-vous nous dire à quelle date le concert monographique « Pierre Strauch », initialement programmé ce 9 janvier, a été repoussé ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s