Piano chanteur

voyage-melodique-vittorio-fortePour son quatrième disque, le pianiste italien Vittorio Forte propose une nouvelle fois un programme original avec des transcriptions de Liszt et de Earl Wild de lieder et mélodies signées Schubert, Schumann, Mendelssohn, Chopin, et de Rachmaninoff et Gershwin

Ce n’est pas la première fois que Vittorio Forte sort des sentiers battus puisque son premier cd était consacré à Clementi. Ce compositeur italien contemporain de Mozart et Schubert est présent dans les recueils pour apprendre le piano, je me souviens avoir joué quelques « petits Clementi » mais il a à peu près disparu des programmes de concert et dans les enregistrements. Vittorio Forte nous le faisait découvrir dans des œuvres de la maturité comme la sonate en si mineur opus 40. Quant au troisième disque de Vittorio Forte, il offrait un parallèle entre Couperin et Chopin et soulignait les « affinités » entre les deux compositeurs. Un rapprochement qui n’aurait pas déplu à Debussy qui admirait particulièrement la musique française telle qu’elle avait été développée par Couperin et Rameau mais aussi celle du franco-polonais Chopin.
Avec ce Voyage mélodique, Vittorio Forte poursuit son action de redécouvreur.Franz_Liszt_1858
L’œuvre de transcription de Liszt est la partie de l’iceberg cachée de son œuvre monumentale. Durant les années 1830-1840 où Liszt était avant tout considéré comme un pianiste virtuose qui jouait dans toute l’Europe, il interprétait lors de ses concerts de nombreuses transcriptions qui plaisaient davantage que ses compositions et même lorsqu’il s’est mis en retrait, il n’a pas pour autant renoncé à l’exercice de l’arrangement qu’il aimait. Il a ainsi, entre autres, composé près de 150 transcriptions de lieder.
A une époque où les disques n’existaient pas, les transcriptions pour piano d’œuvres pour orchestre, de lieder, d’air d’opéra, de musique de chambre, permettaient de pouvoir écouter ces morceaux dans un salon ou lors d’un concert avec seulement un pianiste, voire pour les excellents pianistes amateurs de pouvoir les interpréter dans le cadre familial et amical. Liszt a aussi réalisé un certain nombre d’arrangements pour faire connaître des œuvres comme la Symphonie fantastique de son ami Berlioz, transcription virtuose et sensible qui fut pendant quelques années la seule façon dont le public pouvait connaître cette Symphonie tant Berlioz avait lui-même du mal à se faire jouer et à faire imprimer ses œuvres. Liszt, ce Hugo de la musique, pouvait ainsi avec son piano être un ensemble musical complet comme il le déclare lui-même en 1838 : « Le piano tient à mes yeux le premier rang dans la hiérarchie des instruments… Il le doit en partie à la puissance harmonique qu’il possède exclusivement ; et par suite de cette puissance, à la faculté de concentrer l’art tout entier. Dans l’espace de sept octaves, il embrasse l’étendue d’un orchestre ; et les dix doigts d’un seul homme suffisent à rendre les harmonies produites par le concours de plus de cent instruments concertants. »

Vittorio Forte

Vittorio Forte

Bien sûr, aujourd’hui, alors qu’il est si facile d’écouter n’importe quelle œuvre originale, alors qu’un vaste choix d’interprétation nous est offert en cd, mp3, sur Internet, on pourrait être tenté de jeter les arrangements aux oubliettes, de les considérer comme inutiles. Or, les transcriptions signées de grands musiciens sont des œuvres à part entière. Liszt a imprimé sa personnalité, sa musicalité dans ses arrangements. Les écouter, c’est également nous donner l’occasion d’approcher les œuvres originales autrement. On est d’ailleurs tenté d’écouter ces dernières et les transcriptions pour comparer, découvrir parfois des détails que le piano révèle plus facilement à l’oreille ou encore retrouver le même parcours mélodique mais dans un ton ou un rythme différent. Autant d’expériences musicales que nous propose le disque de Vittorio Forte. Celui-ci sait faire de son piano à la fois une voix et un accompagnement. C’est particulièrement sensible dans la magnifique interprétation des « Ailes du chant » un lied de Mendelssohn et de « Dédicace » de Schumann (sans doute l’un de ses plus beaux lieder, tout pénétré de son amour pour Clara) dont Vittorio Forte donne une version pleine de tendresse et d’élan contenu, dans un rythme plus lent que le lied.
L’interprétation de Vittorio Forte reflète bien l’esprit de Liszt plein de nuances, de fantaisie dans le tempo. J’ai particulièrement aimé « Marguerite au rouet » où alternent exaltation et mélancolie. Quant à la fameuse « Truite » de Schubert sous les doigts de Vittorio Forte, elle a plus que jamais quelque chose d’aérien et de joyeux. Mais le pianiste préserve aussi parfaitement l’univers mélodique de chacun des compositeurs. En écoutant ces arrangements pour le clavier, les rapprochements avec des œuvres pour piano comme Les Romances sans paroles et Les Kreisleriana sont encore plus frappants. Vittorio Forte par son interprétation délicate et nuancée souligne encore ces parentés, évidentes pour les oreilles des mélomanes mais parfois moins pour les néophytes. Ce disque, à mes yeux, a donc aussi la vertu de conduire un public moins averti vers les œuvres mélodiques en passant par le piano, peut-être plus familier et accessible.george-gershwin-1374071114
Les transcriptions de Rachmaninoff et Gershwin par Earl Wild, compositeur américain du XXe siècle, nous projettent presque cent ans plus tard mais sans rupture. Dans cette deuxième partie, Vittorio Forte reste sur une ligne mélodique assez proche et décline sur d’autres tonalités des chants souvent mélancoliques où pointent quelques accents plus ardents et puissants. J’ai écouté plusieurs fois avec plaisir la délicate et impressionniste Vocalise de Rachmaninoff mais aussi la célèbre et sensuelle mélodie « Summertime » de Gershwin et « The Man I Love » qui achèvent ce voyage véritablement harmonieux

Vittorio Forte « Voyage mélodique » label Lyrinx

En avril, Vittorio Forte se produira pour deux récitals, le 8 à l’église Evrecy et le 15 à l’Institut de Ribaupierre à Lausanne. Informations et autres dates sur http://www.vittorioforte.com

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s